Le mot de la semaine : prétérition

Prétérition

La prétérition est une figure de style dont le nom provient de praeteritio, omission, de praeterire, passer à côté. Elle consiste à dire de façon très élégante quelque chose en affirmant qu’on ne veut pas le dire.

Exemples :

  • Je ne dirai pas à quel point j’estime cette personne.
  • Les membres de l’association tairont par charité toutes les exactions que vous avez commises, ils ne parleront pas non plus de votre prévarication. Non, ce serait sans doute trop difficile à entendre.
  • Le sketch des inconnus « Cela ne nous regarde pas » illustre de façon amusante, la prétérition.

Le mot de la semaine dernière : Hyperbole

*

Retrouvez Périclès, l’un des plus grands orateurs de tous les temps, dans Je m’appelle Aspasie (Prix du Rotary International et sélectionné pour le Prix du Sénat).

Abonnez-vous à la Newsletter…

L'auteur : Franck Senninger

Franck Senninger est écrivain et médecin. Il écrit plus particulièrement des romans (Prix Littré, Prix du Rotary international, sélection au Prix Tangente de lycéens 2022), des nouvelles (Prix Cesare Pavese), des ouvrages de psychologie et de vulgarisation médicale. Ses livres sont actuellement traduits en italien, espagnol, portugais, polonais et en arabe. Il est membre de l'Académie Littré et ancien président du jury français du Prix Cesare Pavese (Italie). Il est aussi journaliste pour La Voce, le magazine des Italiens en France et cofondateur du Cercle Leonardo da Vinci, une association qui réunit les fils et amis de l'Italie. Il donne régulièrement des cours à l'Université Inter-Âge de Créteil et à l'Université Paris-Est Créteil. Petit-fils de philosophe, trois générations de médecins l'ont précédé ce qui explique sans doute son attrait partagé pour la plume et le stéthoscope.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.