Mes conseils santé dans La Voce de janvier 2022 (Franco Berneri-Croce)

Je réponds aux questions santé des lecteurs de La Voce sous mon pseudonyme de journaliste

Question : Depuis cette histoire de Covid, j’ai du mal avec toutes les contraintes imposées et avec toutes ces informations contradictoires sur le vaccin. J’ai 72 ans et je ne me retrouve plus dans la société actuelle. En réalité, la tristesse envahit ma vie un peu plus chaque jour. Je suis un peu désemparé. Y a-il un remède ? Enzo (78)

Cher Enzo, je sais que cela ne vous consolera pas, mais vous n’êtes pas tout seul dans ce cas. Tous les jours mes confrères et moi-même sommes confrontés à des appels tel que le vôtre. Les raisons en sont multiples. Qu’il s’agisse d’éloignement des enfants, de possibilités physiques diminuées, de désoeuvrement, parfois du deuil de personnes proches ou de difficultés financières, la liste est longue. À cela viennent se greffer des actes de violence qui peuvent faire peur, un conflit entre les valeurs de différentes générations et le sentiment de ne pas maîtriser la marche en avant de la société. Avec le temps on devient plus vulnérable.

C’est grave docteur ?

Tout d’abord un diagnostic. Vous êtes en état de stress.

On confond souvent le stress et l’agent stresseur. Les agents stresseurs correspondent à ce que vous avez énoncé à savoir les contraintes imposées, les informations contradictoires, les difficultés que j’ai pu décrire un peu plus haut. Tout cela constitue les agents stresseurs.

Le stress, lui, correspond à un défaut d’adaptation face à une situation ressentie physiquement ou psychiquement comme traumatisante.

Il existe donc dans votre cas un manque d’adaptation qui consomme une énergie dite énergie d’adaptation. Tout cela a été fort bien décrit par le physiologiste canadien Hans Selye qui a reçu de nombreux prix pour ses travaux.

Que faire ?

Nous avons parlé d’un défaut d’adaptation. Sans tomber dans le Yaka Ifaut, il est nécessaire de vous recentrer sur votre monde à vous, celui qui n’a pas changé et qui ne dépend pas de telle ou telle situation : le jardinage, le bricolage, les activités artistiques ou d’autres choses encore plus accessibles comme ce qui suit. Cela permettra de recharger cette fameuse énergie d’adaptation.

Si votre vue le permet, les livres sont d’excellents compagnons de route avec un monde plus ou moins imaginaire auquel vous pouvez souscrire autant que vous le désirez. A cet égard La Voce est un excellent moyen pour s’évader. Si vos yeux peinent à lire, il existe des livres audio d’excellente qualité avec de vrais acteurs si bien que pour un peu, on se croirait au théâtre.

Et puisque vous parlez de remède, la nature est à mon sens un remède irremplaçable. Nous avons peu à peu perdu contact avec elle pour nous cantonner dans des domaines consuméristes qui nous sont en effet imposés par la publicité ou les informations ce qui revient au même. Je me souviens d’un jour ou je me promenais dans les bois avec un ami très cher et que je conversais avec lui, il m’interrompit et me dit : « Chut ! Tu entends l’oiseau chanter ? ». Peut-être avez-vous tout simplement perdu l’écoute de l’oiseau qui chante, la vue de la fleur qui pousse au bord du chemin, le nez des senteurs automnales, le goût d’une parmigiana….

Des plaisirs simples ?

En êtes-vous si sûr ?

Et puis peut-être avez-vous un ami ? Un proverbe italien dit : chi trova un amico trova un tesoro.

Ouvrez ce trésor ! La tristesse laissera peut-être la place à la sérénité.

L'auteur : Franck Senninger

Franck Senninger est écrivain et médecin. Il écrit plus particulièrement des romans (Prix Littré, Prix du Rotary international, sélection au Prix Tangente de lycéens 2022), des nouvelles (Prix Cesare Pavese), des ouvrages de psychologie et de vulgarisation médicale. Ses livres sont actuellement traduits en italien, espagnol, portugais, polonais et en arabe. Il est membre de l'Académie Littré et ancien président du jury français du Prix Cesare Pavese (Italie). Il est aussi journaliste pour La Voce, le magazine des Italiens en France et cofondateur du Cercle Leonardo da Vinci, une association qui réunit les fils et amis de l'Italie. Il donne régulièrement des cours à l'Université Inter-Âge de Créteil et à l'Université Paris-Est Créteil. Petit-fils de philosophe, trois générations de médecins l'ont précédé ce qui explique sans doute son attrait partagé pour la plume et le stéthoscope.

8 Replies to “Mes conseils santé dans La Voce de janvier 2022 (Franco Berneri-Croce)

  1. Ci sono anche corsi e convegni UIA (vedi sito uia.fr), oltre al volontariato in associazioni che sono costantemente alla ricerca di buona volontà.
    In particolare il corso « Avanzare in età felice in un mondo imprevedibile e caotico » integralmente sull’argomento che preoccupa l’amico Enzo
    Jacques Perrin

  2. Merci Franck vos écrits apaisent et réconfortent. Agir’ regarder’ découvrir’ lire’ mettre le manuel au service de l esprit ‘garder le lien avec les autres.
    Très belle année
    Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.