Le mot de la semaine : stichomythie

Le mot de la semaine : stichomythie

On dit une stichomythie. Ce mot vient de στιχος, vers, et μυθος, histoire. Au sens strict, il s’agit d’un dialogue de théâtre dans lequel les répliques s’enchaînent vers par vers. Par extension se dit de tout échange où le changement de locuteur tend à s’accélérer.

Exemples :

  • Le comte — Ce que je méritais, vous l’avez emporté.
    Don Diègue — Qui l’a gagné sur vous l’avait mieux mérité.
    Le comte — Qui peut mieux l’exercer en est bien le plus digne.
    Don Diègue — En être refusé n’en est pas un bon signe
    Le Cid, Corneile
  • Arnolphe — La promenade est belle.
    Agnès — Fort belle.
    Arnolphe — Le beau jour !
    Agnès — Fort beau.
    Arnolphe — Quelle nouvelle ?
    Agnès — Le petit chat est mort.
    Arnolphe — C’est dommage ; mais quoi ? Nous sommes tous mortels, et chacun est pour soi.
    L’école des femmes, Molière

Il peut s’agir aussi d’adjonction de prépositions de coordination qui colorent le sujet traité et lui donne du relief comme « mais », « au moins », « en fait », « vraiment », « même si », « d’autre part », « en effet », « bien sûr », etc. Cela permet aussi de révélé l’humeur de la personne qui parle.

  • Exemple :

Dans le film Kill Bill, les mots « donc », « car », « et », « mais », « bien » se succèdent et donnent de l’intensité au suspens.

Ecouter la séquence

Le mot de la semaine dernière : Adynaton

Retrouvez Périclès, l’un des plus grands orateurs de tous les temps, dans Je m’appelle Aspasie (Prix du Rotary International et sélectionné pour le Prix du Sénat).

Abonnez-vous à la Newsletter…

L'auteur : Franck Senninger

Franck Senninger est écrivain et médecin. Il écrit plus particulièrement des romans (Prix Littré, Prix du Rotary international, sélection au Prix Tangente de lycéens 2022), des nouvelles (Prix Cesare Pavese), des ouvrages de psychologie et de vulgarisation médicale. Ses livres sont actuellement traduits en italien, espagnol, portugais, polonais et en arabe. Il est membre de l'Académie Littré et ancien président du jury français du Prix Cesare Pavese (Italie). Il est aussi journaliste pour La Voce, le magazine des Italiens en France et cofondateur du Cercle Leonardo da Vinci, une association qui réunit les fils et amis de l'Italie. Il donne régulièrement des cours à l'Université Inter-Âge de Créteil et à l'Université Paris-Est Créteil. Petit-fils de philosophe, trois générations de médecins l'ont précédé ce qui explique sans doute son attrait partagé pour la plume et le stéthoscope.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.